vente de vélocouché Streetmachine GT3 - choisir son vélocouché

Le secteur du vélo est florissant. Le nombre de vélos vendus en France ne cesse de croître chaque année. En 2018, on comptait près de 3 millions de cycles vendus et une augmentation notable des vélos électriques. Parmi les offres de modèles de vélo, le vélocouché séduit de plus en plus de personnes. Quels sont ses atouts et comment bien choisir son vélocouché ?

I –les caractéristiques du vélocouché :

Ce vélo et très repérable avec son pédalier à l’avant et la position du cycliste allongée. On voit souvent des modèles avec des rétroviseurs très larges et hauts afin de permettre une visibilité correcte. Ses adeptes mettent en avant ses atouts :
• une position avec un centre de gravité plus bas qui ne provoque pas fatigue dorsale. Le risque de chute est également moindre ;
• un profil plus aérodynamique, ce qui permet d’être plus rapide et surtout dans les côtes ;
• profiter d’une vue imprenable et d’un confort très augmenté ;
• au niveau de la circulation veineuse, la position allongée est meilleure.

Reste que pratiquer ce modèle de vélo est plus contraignant. Il doit être impérativement pratiqué sur des pistes cyclables. Il est plutôt adapté à un usage occasionnel que quotidien.

II – Quels sont les meilleurs matériaux :

Le cadre de ce vélocouché est conçu soit en acier ou en alu. L’acier présente l’avantage d’être plus plus confortable avec un entretien moindre mais il est plus lourd et moins robuste que l’alu. Les modèles en acier traité sont moins coûteux que les modèles en alu comme c’est le cas pour les autres vélos.

III – les différentes positions du siège :

C’est un modèle qui existe depuis la fin du 19ème siècle et de nombreux concepteurs ont ajouté leur patte. La hauteur du siège notamment, qui peut se placer à 3 niveaux :
• High racer : en position plus haute
• Mid racer : en position intermédiaire
• Low racer : au plus près du sol pour plus d’aérodynamisme.

La place du guidon est aussi déterminée en fonction de cette position. Selon votre usage, il faut choisir le modèle le plus adapté.

IV – Les freins : on distingue 2 types de freins

• V-brake : c’est le frein utilisé depuis 1996. Ce système permet un freinage puissant. Il est également facile à régler et plus économique que son concurrent ;
• freins à disques : c’est le système qui a détrôné le V-brake au milieu des années 2000. Il est idéal pour les VTT car il convient à tous les terrains et permet un freinage optimal par temps de pluie. Il y a deux types de freins à disques, mécaniques ou hydrauliques.

Si le vélocouché allie aérodynamisme et confort, il reste à choisir avec soin le modèle qui vous convient vraiment. N’hésitez pas à prendre votre temps car c’est un investissement avec une entrée de prix à 1000 euros.

Découvrez nos modèles