Assistance électrique vélomobile

Vous désirez opter pour une solution de vélo plus confortable. Le vélomobile correspond à vos critères. Vous pouvez néanmoins améliorer ses performances tout en limitant vos efforts en ajoutant une assistance électrique. Quels sont ses avantages et quels sont les différents modèles disponibles ?

I – Les avantages de l’assistance électrique :

Comme pour tous les autres modèles de vélo, installer une assistance électrique sur son vélomobile présente des atouts indéniables :
• moins d’effort physique et cardiaque : grâce à cette assistance, vous n’avez pas besoin de fournir de gros efforts. Il suffit d’impulser un mouvement et le système définit la puissance supplémentaire. Vous déployez moins d’énergie ;
• une autonomie augmentée : les systèmes d’assistance électrique sont de plus en plus autonomes. Ils permettent de parcourir jusqu’à 100 km pour les modèles les plus perfectionnés. Sinon, les performances d’autonomie débutent à 40 km ;
• poids léger : même si c’est à prendre en compte pour le poids total de votre vélo, une assistance électrique n’excède pas 2,5 kg. Certains modèles se déclipsent facilement pour les emporter chez vous et la recharger en toute sécurité ;

II – Le moteur roue :

Il est possible d’installer une assistance électrique sur le moyeu avant ou sur le moyeu arrière. Ce sont des systèmes performants. Si la première solution est la plus simple, l’installation à l’arrière requiert plus de doigté du fait de la présence du dérailleur et en cas de crevaison, l’opération de réparation est plus difficile. C’est également une motorisation plus réactive. Tous les éléments de ce système avec le contrôleur, voire cruise contrôle rendent l’accélération plus rapide. Avec la batterie placée à l’arrière, le poids est plus important dans cette partie du vélo. Il s’avère plus puissant qu’un moteur pédalier.

III – Le moteur pédalier :

C’est l’emplacement qui semble le plus naturel pour l’installation d’une assistance. C’est également le plus élaboré. Il se caractérise par une puissance proportionnelle. En effet, la puissance produite est proportionnelle à la puissance impulsée par le cycliste. Il travaille à son meilleur régime grâce à l’étagement de la transmission qui permet une maintenance plus régulière. Il présente néanmoins des inconvénients car il sollicite beaucoup plus la chaîne, la ligne de transmission et les roulettes.

IV– Le moteur roue réducté :

Il permet de préserver la transmission pour en profiter plus longtemps. Il existe des moteurs réductés à engrenages et des moteurs à entraînement direct. Le premier tourne rapidement et on est obligé de brider sa vitesse pour rester dans la limite des 25 km/h. Quant au moteur direct, il tourne plus lentement et il y a même un troisième type de moteur réducté sans engrenages et particulièrement silencieux.
Avant d’opter pour votre système d’assistance électrique vélomobile, il est primordial de cibler vos besoins. L’offre est assez importante pour vous permettre de choisir celle qui vous convient parfaitement.

Découvrez nos services