Ce samedi 06 juin début d’après-midi nous sommes prêt à partir. Tout se passe bien, les premiers 250 km quand sur l’autoroute, pas très loin d’Orléans, j’entends Joël dire « bah qu’est-ce qu’il me fait » d’un coup plus d’accélérateur, plus de moteur tout a été coupé. Heureusement nous étions dans une petite descente, Joël met au point mort et laisse couler, car une autre chance pour nous il y avait une aire de repos à 100 m pour se garer en douceur. Une vérification commence sur les niveaux, le moteur rien, obligé d’appeler un dépanneur. Au bout d’une heure le voilà. Joel lui explique le problème, tout en ayant son idée, après vérifications et 2h après, la panne est trouvée et dépanné, pour redémarrer, bon tout finit par s’arrange et l’aventure continue

    Hola !                     Merci pour le dépannage !

 

Le 7 juin : Aujourd’hui il faut livrer le leiba classic et le DF XL en Alsace. Nous sortons de l’autoroute et là merveilles, ces maisons à colombages de diverses couleurs, les fenêtres et les balcons sont fleuries comme sur les cartes postales. Nous arrivons chez Philippe qui nous attendait pour la livraison du Leiba classic ainsi que Sébastien et sa petite famille, pour le DF XL. Que nous remercions pour leur accueil. Après ouverture des portes pour décharger les vélomobiles, Philippe et Sébastien étaient aux anges. Maintenant il va falloir repartir car il y a une longue route à faire 547 km. Arrivés à la frontière un arrêt cause covid 19 contrôle des papiers et identité, vérification des dérogations, une visite de l’aménagement du camion et c’est reparti. Ce fut une longue route. Enfin nous arrivons chez LEIBA vers 20h30 on ne fera pas 1km de plus. Nous restons devant chez lui un repas pour décompresser et repos le chargement sera pour demain.

   Philippe                                  Sébastien

 

 

Le 8 juin : 6h00 Joël va interpeller la femme de Vasilli, qui est dans le jardin, elle va le chercher. Maintenant nous avons chargé le X-tream. Joël se remet au volant un petit coup d’œil sur son portable et j’entends « il est 6h52 ? on s’est levés à quelle heure ? » Parce que nous avions déjeuner et chargé le vélomobile ». Aujourd’hui les kilomètres vont s’enchaîner aussi. Nous nous sommes arrêtés dans une aire de repos vers 9h30. Encore un peu fatigué de la veille Joël s’est allongé 45mn. Et nous sommes reparti. Vers 12h15 pause repas un panini et une pomme pour Joël et des cerises de chez Philippe pour moi, un café et c’est reparti. Nous arrivons chez Intercity bike vers 15h30 où nous rencontrons Jan, dirigeant de chez Velomobiel. Ro. Nous déchargeons les caisses de chez Katanga, puis nous embarquons les DF, DF XL, Milan MK5, alfa 7. Ymte nous offre gentiment le café. Puis nous partons pour velomobile.NL, ou nous attend Eva qui a génialement pris de son temps pour que l’on puisse prendre le Quattro de Denis, L’alfa 7 de cleo41, notre Quest, et l’alfa 7de M Grillon. Nous avons fini de mettre tous ces joujoux dans le camion vers 18h30. Avant de repartir nous avons pris notre repas et en route pour le retour. Tout va bien jusqu’à Breda. Fermeture de la sortie que nous aurions dû prendre, le GPS nous fait faire demi-tour un peu plus loin, et le bon sens de Joël a raison, il nous fait reprendre la voie qui est fermée, alors comme il faut aller vers l’ouest nous suivons en premiers lieu les camions devant nous, moi je prends la carte et recherche les noms des villes qui devraient nous ramener vers la bonne route et Bingo Joël a pris la bonne, quel instinct. Bon là il n’est pas loin de 21h30 il faut s’arrêter se reposer. Nous prenons le 1er parking qui se présente. Holà il est plein, j’aperçois une place de l’autre côté Joël part s’y garer. Un petit coup d’œil sur le chargement. Et c’est le repos du guerrier.

Le chargement chez Ymte  / INTERCITY BIKE                                           le chargement chez Théo et Allert  /              le chargement                                                                                                                                                                                                    VELOMOBIEL.NL

                                                                                   

 

Le 9 juin départ 6h30 nous avons dormi juste avant la frontière belge. Nous avons passé celle-ci sans soucis. Maintenant Lille, Rouen, au péage contrôle de douane, ils nous demandent d’où l’on vient et où on va. Joël raconte notre trajet puis il nous demande d’ouvrir l’arrière du véhicule, pendant ce temps je discute avec le douanier, très gentils il me demande si la société n’a pas trop souffert du confinement, qu’est-ce que c’est qu’un vélomobile je lui donne une carte pour regarder les produits ainsi que les vidéos. Le Mans, tout s’est bien passé jusqu’à l’arrivée à Chasnais. Joël est très fatigué, il gare le camion dans l’atelier. Maintenant il rentrera à la maison se reposer, car une dure journée l’attend demain. Déchargement et vérification des vélomobiles.